Le blog de l'athlète

Le blog de l'athlète

Flying Blue Course cherche à partager les expériences de membres parce que l'une de nos valeurs principales est d'apprendre et de progresser à travers les expériences des uns et des autres.

À pied et tout sourire, aux Pays-Bas

Joanna Asmus

J’ai participé, le 15 janvier dernier, soit très exactement deux semaines et un jour après le début de l’année 2012, à ma première course : un parcours de 6,7 km, au Vondelpark, à Amsterdam. Un premier pas, assez modeste, afin de reprendre contact avec le monde de la course à pied, après avoir été malade presque tout le mois de décembre et début janvier. Au beau milieu de l’hiver, nous avons eu la chance d’avoir un soleil magnifique accompagné de températures fraîches : des conditions idéales donc pour une balade dominicale tranquille dans le parc et bien sûr aussi pour une bonne course à pied !

À en juger par l’affluence des visiteurs que j’ai croisés en courant dans ce parc verdoyant de 48 hectares ce jour-là (des joggers, des familles se promenant à vélo le dimanche après-midi, des promeneurs baladant leur chien, d’autres faisant du roller, des touristes découvrant la ville), beaucoup de gens semblent avoir eu la même idée que moi : profiter de cette belle journée et aller au Vondelpark ! Rien d’étonnant si l’on considère que le parc reçoit en moyenne 10 millions de visiteurs par an.

Malgré le fait que je sois, littéralement, arrivée la dernière (et cela fera l’objet d’un prochain texte sur mon blog !), ce fut pour moi une expérience merveilleuse. Même si je vis aux Pays-Bas depuis deux ans et que je me rends régulièrement au Vondelpark, je peux dire que c’est grâce à la course à pied que j’ai pu, officiellement, faire le tour des lieux et découvrir le parc entièrement, deux fois !

En courant, je me souvenais de ma toute première promenade dans le parc, ou pour être plus précise de cette promenade durant laquelle j’avançais tant bien que mal, enceinte de 6 mois et accompagnée de notre plus jeune. J’aurais vraiment attrapé un fou rire si quelqu’un m’avait dit ce jour-là que, 5 ans plus tard, je ferai non pas une fois, mais deux fois, le tour de ce parc,  si cher au cœur des habitants d’Amsterdam, et que j’adorerai ça !

Au cours de ma courte vie (5 mois) de coureuse débutante, découvrant peu à peu le monde de la course à pied de loisir, j’ai pu participer à deux courses mémorables au Vondelpark.

Durant mon premier parcours de 8 km, à la mi-octobre l’année dernière, lors de la 36ème édition du Marathon d’Amsterdam, une partie du parcours se déroulait dans le parc ; il faisait beau aussi ce jour-là, c’était en automne cette fois-ci. La ligne de départ était située en face du Stade olympique ; nous avons couru sur le Amstelveenseweg, sommes entrés dans le parc par la porte Ouest, avons tourné à droite, sommes restés sur le sentier et sommes ressortis pour être accueillis par de grands encouragements en franchissant la grille de l’entrée principale du Vondelpark, à deux pas de Leidseplein.

Le même mois, je me suis retrouvée de l’autre côté du parc à l’occasion de ma première course traversant Amsterdam pour Halloween. Cette fois-ci, je courais enthousiaste, dans l’obscurité, accompagnée par les réverbères du parc et les lumières rougeoyantes des coureurs enjoués nous indiquant le chemin à suivre pour aller en centre-ville, laissant échapper des cris retentissants entre participants, sous les yeux ébahis et amusés des touristes présents lors de notre passage. La dernière partie de la course s’est déroulée comme elle avait commencé : en revenant en courant en direction du Vondelpark. Et contrairement au départ, très énergique, ce fut un jogging de retour relaxant, un moment où mon mari et moi avons pu profiter de la sérénité du parc, le soir, comme jamais auparavant en journée.

Au printemps cette année, je prévois de courir mon premier semi-marathon, à Utrecht. Il me servira de programme d’entrainement pour mon premier marathon complet, à Berlin, en fin d’été. J’ai quatre bonnes raisons d’attendre ce moment avec impatience :

La première, parce que ce semi-marathon est pour mon mari, jusqu’à ce jour, le premier et unique de sa vie et que j’aimerais vraiment vivre l’expérience qu’il a connue il y a plus de dix ans.

La deuxième, parce qu’en nous entrainant et espérons-le, en réussissant à terminer la course, j’espère parvenir à le motiver à reprendre la course sérieusement.

La troisième, parce que la date de l’évènement coïncide avec le jour d’anniversaire de mon plus jeune frère, qui habite en Irlande et à qui je souhaite dédier cette course, ainsi qu’approximativement à celui d’une amie qui fêtera le sien au mois d’avril également et qui, grâce à son blog, m’a récemment motivé à garder espoir et me préparer pour le grand jour (à un moment où je ne pouvais pas encore commencer à courir), lorsque je pourrai et déciderai de me lancer.

Et la quatrième, parce que je vis maintenant aux Pays-Bas depuis deux ans et que je n’ai traversé jusqu’à présent Utrecht qu’en voiture ou en train, mais jamais à pied.

La course à pied est une manière amusante, divertissante, saine et bien particulière de vous permettre d’entrer véritablement en contact avec les différents lieux du pays dans lequel vous vous êtes installé, votre deuxième patrie. Si vous laissez vos pieds et votre esprit en faire la découverte bien sûr !

Je souhaite aujourd’hui vous faire découvrir le petit dernier né de mon blog principal My Daily Mooosings in the Netherlands : Happy Feet in the Netherlands. Surveillez bien ces pages dans les semaines à venir, j’y partagerai avec vous les récits détaillés des courses auxquelles j’aurai participées et je les documenterai en images.

J’y évoquerai aussi beaucoup l’entrainement à mon tout premier marathon, celui de Berlin. J’ai l’intention cette année de participer, chaque mois, à au moins une course à pied aux Pays-Bas et d’en faire le récit, en gardant en tête l’objectif personnel que je me suis fixée « découvrir les Pays-Bas à pied et tout sourire » !

J’espère en tous les cas vous revoir bientôt sur les pages de Flying Blue Running ! « Fly Blue » mais surtout n’attrapez pas le blues et courez, avec le sourire !

Joanna Asmus

Vous aimeriez faire un commentaire sur cet article ? Veuillez accéder sur le côté à droite de cette page ou :

Adhérer au Flying Blue Running maintenant ou Connect with Facebook

Commentaires

François Bridoux

François Bridoux

10 juin 2013 21:11

Bonjour.Je suis tombé sur votre site un peu par hasard mais dés les premières phrases vous avez su capter mon attention.D'abord pour moi les derniers d'une course ont plus de mérite que les premiers.Il n'y a pas de petit coureur,mais que des coureurs.Si vous le voulez,vous le pouvez.Dans notre sport,50% de capacité et 50% de volonté.Moi si je prend contact avec vous,c'est que je dois courir le marathon d'Amsterdam 2013 et donc je cherche à me loger du 18/10/2013 au 21/10/2013.En revanche je peux héberger des coureurs hollandais qui feraient le marathon du médoc en Septembre 2013.Dans l'attente de vos nouvelles,je vous souhaite une réussite sportive à la hauteur de vos espérance.